Blog

Blog: De l’intérêt des certifications C1D2 ou ATEX en environnement explosif

Les certifications ATEX ou C1D2 devraient être des critères à prendre en considération dans le choix d’un PC portable durci. Ce sont en effet les deux normes les plus répandues, et les plus communément acceptées, pour indiquer le niveau de sécurité des produits utilisés dans les zones dangereuses.

ATEX est basée sur les exigences de deux directives européennes - Directive 99/92 / CE et Directive 94/9 / CE - et tire son nom de l’appellation française : appareils destinés à être utilisés en ATmosphères Explosives.

La norme CID2 est quant à elle une certification nord-américaine ANSI / ISA pour les zones dangereuses. Elle couvre trois types de localisations, catégorisées comme suit : Classe 1 (gaz, vapeurs et liquides), classe II (poussières), et classe III (fibres et particules en suspension). Division 1 signifie normalement explosif et dangereux, Division 2 protège contre les éléments qui ne sont normalement pas présents en concentration explosive, mais qui peuvent accidentellement l’être.

Si ces deux certifications sont généralement présentes dans toutes les régions du globe, il peut être utile avant de vous engager avec un fabricant de terminaux mobiles, de vérifier ses déclarations de conformité avec l’une ou l’autre de ces normes.

Hazardous Locations

Prenons une plate-forme pétrolière. Généralement, ce type de complexe abrite une zone de logement, des bureaux, des salles de commandes et une plate-forme de forage, qui sont le plus souvent très proches les uns des autres. La plateforme de forage est souvent classée en atmosphère explosive ; les compagnies pétrolières doivent s’assurer que tout matériel électronique utilisé à proximité est certifié pour éviter les étincelles et résister aux températures élevées. Et ce pour la sécurité de tout le personnel et des infrastructures.

Un bon moyen de garantir un niveau de sécurité optimal est d’équiper l’ensemble des utilisateurs de terminaux certifiés ATEX ou C1D2. Mais les opérateurs de plateforme pétrolière peuvent craindre qu’en dépit de leurs consignes strictes, les salariés embarquent avec eux un portable non certifié. Les risques engendrés par une « simple » erreur de ce genre, sont dommageables. D’autres opérateurs limitent l’accès aux zones explosives aux seuls salariés équipés de tablettes durcies certifiées C1D2 ou ATEX.

Le secteur minier et les ateliers de menuiseries présentes des zones à risques similaires :

  • La poussière fine combustible, en suspension dans l'air sur de nombreux sites miniers, associée à la présence de produits chimiques couramment utilisés pour l’extraction des minéraux peuvent engendrer des risques d'explosion.
  • Dans certains cas, la poussière de bois ou les composés organiques volatils (COV) utilisés dans les menuiseries peuvent également créer une atmosphère dangereuse.
  • Toutes ces industries sont sous pression, pour devenir plus efficaces face à la concurrence mais aussi car les compagnies pétrolières et le secteur minier doivent extraire des ressources de plus en plus difficiles à atteindre. L’utilisation du papier et du stylo sont oubliés, faute d’être pratiques. Si l’utilisation de matériel durci fiable s’impose dans ces secteurs, il faut aussi qu’il soit sûr pour l’environnement. Et le meilleur moyen d’exploiter les avantages de ces terminaux est de choisir des modèles certifiés ATEX ou C1D2.

    Il y a beaucoup à faire sur le plan technique pour concevoir des tablettes qui résistent aux atmosphères explosives. Par exemple, chez Xplore, nous avons intégré des procédés dits de « sécurité intrinsèque » qui protègent le professionnel quand la tablette est alimentée alors qu’elle est utilisée ou en mode sans échec. Nous concentrons nos recherches pour empêcher qu’il y ait trop d’énergie thermique ou d’électricité pouvant entrainer une combustion, indépendamment des risques environnants, et pour que la tablette puisse être utilisée en toute sécurité.

    Nos conceptions techniques incluent :

    • L’utilisation de diodes Zener pour limiter la tension
    • Un mode sans échec (aussi rare soient ils)
    • La confirmation de conformité avec des tests complémentaires
      - HERO (Hazards of Electromagnetic Radiation for Ordinance), Mil-Std 464
      - Test en atmosphère explosive, Mil-Std 810F, Méthode 511.5, Procédure I

    Il serait incomplet de clore le débat sur la question des terminaux mobiles pour les environnements dangereux sans pointer que ces terminaux, quel qu’en soit le fabricant, doivent résister à des traitements très sévères. Travailler à l’extérieur, dans des mines profondes, avec des machines lourdes, sous des températures extrêmes ou des conditions humides requiert des tablettes PC vraiment durci.

    De la même manière qu’une tablette doit être pensée dès sa phase de conception pour être sûre dans les atmosphères explosives, elle doit également être conçue pour être robuste et polyvalente. Les travailleurs dans les mines doivent la plupart du temps transporter leurs outils à travers des champs trempés, il leur arrive de glisser et de tomber. Ces travailleurs sont solides, leurs tablettes doivent l’être également. Mais la solidité ne suffit pas toujours.

    L’élimination des risques, et pas seulement leur minimisation, est indispensable dans les environnements dangereux, assurez-vous d’avoir fait les bons choix en matière de tablette PC et de partenaire et que vous disposez d’un outil sûr.